Technique de relaxation

Nous vivons une époque stressante. Le travail, l'économie, l'écologie, les médias regorgent de messages anxiogènes. La musique irlandaise, particulièrement celle jouée au low-whistle, peut nous aider à nous relaxer.


Les techniques de méditation ou de relaxation avec ou par la flûte sont bien connues des mondes orientaux ou amérindiens. Shakuhachi, native american flute... nombre d’écoles explorent ces voies.

Nous pouvons, par choix, nous y engager. Mais combien parfois notre culture d’occidentaux, notre éducation, s’opposent à ces techniques et plus encore à leur philosophie sous-jascente. J’ai toujours été interloqué par le choix de mes proches s’orientant vers la méditation zen ou l’enseignement du Dalaï Lama, alors qu’ils pouvaient retrouver à porter de main, dans un monastère chrétien, le même apaisement spirituel.

Il peut en être de même avec la flûte.

Si vous êtes rétifs au New-Age et à l’esprit baba-cool, à la philosophie orientale, à la reliogité, au chakra à découvrir au fond de votre soi intime (!), peut-être est-il temps d’essayer une approche plus en accord avec notre tradition occidentale faite d’action et de rationalité.

Je me propose de vous donner quelques tunes relaxant (appaisant ou dynamisant) sans vous faire perdre votre âme.

Vous prendrez un instrument occidental : le low-whistle et jouerez des airs irlandais pour vous relaxer (pas pour méditer) aidé par quelques conseils de bon sens. Ce contrat vous convient-il ?

***

1) Interrogez-vous avant de commencer. Pourquoi souhaitez-vous, maintenant, vous relaxer ?

Etes-vous serein ou tendu, triste ou amoureux ? Souhaitez-vous maintenir votre état ou le faire évoluer ?

Votre réponse influencera le choix de l’air que vous aller jouer. Vous savez qu’il existe des airs gais ou tristes. Si vous êtes triste et souhaitez évoluer vers plus de plaisir ne soyez pas maso piochez dans la liste des airs gais ou dynamiques ! Si vous êtes énervé et souhaitez vous coucher en vous préparant à une nuit calme optez pour un tune apaisant (voir plus bas).

 

2) Prenez votre low-whistle en Ré (ou d’une tonalité plus basse si vous pouvez).

Parce que les sons graves favorisent la relaxation. Les médecins l’ont constaté, les enfants s'appaisent en écoutant la voix grave de leur père.


3) Installez-vous dans le calme de sorte à être sûr de ne pas être dérangé.

Fermer la porte de votre pièce. Asseyez-vous sur une chaise de la manière la plus confortable possible. Veillez néanmoins à avoir le buste droit de sorte à pouvoir décontracter l'abdomen et profiter au maximum de votre respiration abdominale.

Sur la nécessité d’une respiration abdominale adaptée à la flûte irlandaise voir : http://gilles.tabary.free.fr/musique/AstucesApprendreFluteTraversiereIrlandaise.html

Faites quelques exercices de respiration abdominale avant de jouer, cela vous aidera à maintenir cette technique.

J'aime beaucoup les conseils donnés par Julie Lyonn Lieberman dans son livre "You are your instrument, the Definitive Musician's Guide To Practice and Performance". Et j'y reviendrai plusieurs fois plus loin.

"Lorsque vous jouez. Imaginez que vos pieds sont en train de respirer. Imaginez que votre instrument respire. Imaginez que votre expiration remplit la pièce de votre couleur préférée. Imaginez que votre corps entier respire et pas seulement votre diaphragme."

 

4) Si vous lisez la musique efforcez-vous d'apprendre par coeur votre petit tune

C'est relativement facile puisque les airs de musique traditionnelle irlandaise présentent l'avantage, au regard de la musique classique occidentale, d'être très brefs. Si vous n'y parvenez pas, c'est dommage car, votre vue mobilisée par la partition, vous manquerez ma recommandation de l' étape 6. A défaut posez votre partition devant vous de préférence sur un pupitre qui vous permettra une lecture confortable (sans vous tordre la tête).

Vous ne savez pas lire la musique. Vous avez appris par cœur le tune mais craignez de ne pas bien vous rappeler l’air à jouer ? Prenez quelques profondes inspirations pour vous apaiser. Respirez par le ventre, le low-whistle reposant sur vos genoux.

Vous ne connaissez qu'un seul air et il vous convient ? Apprenez à le jouer de différentes manières, lent et plus vite, haché ou lié, en rythme ternaire puis binaire.

 

5) Préparez-vous mentalement

En vous représentant en train de jouer. Cette technique vous aidera à vous relaxer. Que nous conseille Julie Lyonn Lieberman ?

"Fixez votre esprit sur une pièce de musique et commencez par la joeur mentalement très lentement . Soyez concentré sur votre respiration et votre relaxation musculaire. Si vous vous sentez tendu, arrêter un instant puis essayer de nouveau".

 

6) Orientez votre esprit

Sur une image soit mentale, soit, plus aisément, physique et extérieure, qui vous parle, vous apaise ou vous dynamise selon l'état d'esprit souhaité.

Nous parlons de musique irlandaise, je vous propose donc non pas un lotus au fond de votre chakra (!) mais un paysage de l'Irlande, de la Bretagne etc... La Toile en est pleine, à vous de faire votre choix.

Julie Lyonn Lieberman nous conseille en plus de mobiliser d'autres sens : "imaginez un parfum distinctif lorsque vous jouez, imaginez que vous goutez quelque chose en jouant et que cette saveur remplisse la pièce. Prenez conscience de l'air qui touche votre peau et prétendez que l'air est du coton ou de l'eau. Imaginez que vous respirez d'une couleur qui emplit tout votre corps, bouge au travers de vos mains en partant de votre instrument et occupe tout l'espace autour de vous".

 

Votre vue ainsi sollicitée, bientôt votre toucher sur l'instrument en bois (pas de low-whistle en métal bien sûr !!) et votre ouie prochainement "au diapason" vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vous relaxer.

7) Prenez votre instrument

Prenez conscience du poids de votre flûte entre vos doigts pour vous permettre de jouer le plus décontracté possible, en bouchant les trous par affleurement, les muscles le moins crispés que vous pouvez .

Julie, encore elle, nous aide : "Votre instrument est fait de gomme molle. Vos doigts ont 10 pouces de long. Votre instrument est un nouveau né. Vos oreilles ont la taille des oreilles d'un éléphant..."

8) Et, enfin, seulement, jouez

Sans précipitation et plutôt lentement même les airs rapides comme les reels.


***

Liste de quelques tunes à jouer

 

1) Un irlandais, Philip Horan, spécialiste et flûtiste de Shakuhachi, nous propose une liste de slow airs qu'il juge adapté à son instrument le Shakuhachi. Ce qui est bon pour cet instrument spécialiste de la méditation l'est peut-être pour vous avec votre low-whistle ? A essayer.

http://www.shakuhachizen.com/celtic.html

Des classiques comme "Derry Air" ou "Carrigfergus", juqu'à des un peu moins connus, tels "The maid of Coolmore", "Le retour de Madagascar", "Marbhna Luimni" ou "Don Oiche ud i mBeithil".

Encore, accompagné par une harpiste : "Give Me Your Hand", "O' Carolan Concerto", "Planxty Irwin", "Toss The Father".

Sans parler de quelques jigs ou reels standards tels "Kesh Jig" et "Glen Allen's Reel".

 

***


Les tunes standards qui suivent sont assez connus dans le répertoire irlandais. Ils sont repris ci-dessous comme simples "pense bêtes" et vous sont volontairement communiqués en mode midi par gain de place et pour ne pas influencer votre jeu. A vous de réaliser votre propre interprétation.

 

2) Quatre Airs apaisant

 

Fanny Power Midi
Carrifergus Midi
Danny Boy Midi
John o'Dwyer of the Glenn Midi

 

3) Quatre Airs dynamisant

 

Give Me Your Hand Midi
Planxty Irwin Midi
Planxty Brabazon Midi
Haste to the wedding Midi

Autres images

Piédestal
Lettre chinoise
Parallèles
Katana
Rondins
Nid en bois